Blogue

Coaching

  1. Le coaching en entreprise

    | Commenter →

    Selon le Groupe Conseil St-Denis, le marché de l’emploi a changé. Il y a présentement beaucoup plus d’individus sur le marché du travail que d’emplois disponibles, ce qui représente un avantage pour les gestionnaires. Trop souvent, les employeurs ne prennent pas le temps de bien coacher leurs employés: la structure organisationnelle n’est pas clair et ce que l’on s’attend d’eux non plus. Trop souvent, les employés apprennent ce qui ne va pas, parfois depuis longtemps, le jour de leur évaluation annuelle. Pas super comme mode de communication !!! Changer d’employés comme on change de chapeau, coûte cher à l’entreprise.

    Vous avez probablement déjà entendu cette comparaison avec le hockey: pour être une bon gestionnaire, il faut éviter de sauter sur la patinoire et prendre la rondelle dès que vous jugez qu’un employé ne performe pas suffisamment. Vous étiez probablement un excellent joueur avant d’être gestionnaire. C’est souvent bien plus simple et rapide de reprendre soi-même le contrôle du jeux et régler une problématique soi-même. Mais avez-vous songé à l’impact de cette attitude sur votre employé ? Probablement, qu’il ne comprend plus son rôle et ne sait plus comment se positionner. Il perd confiance et sa motivation tombe en chute libre.

    Le gestionnaire qui saute sur la patinoire trop vite !

    Savoir coacher, qu’est ce que ça veut dire?
    Instinctivement , je répondrais que ça veut dire: savoir transmettre notre savoir; nourrir la motivation pour aider un individu à se développer; lui permettre de comprendre, de ressentir et d’intégrer un concept pour ensuite l’inclure naturellement dans ses actions.

    Apprendre, demande du temps, encore plus pour les générations X-Y-Z qui refusent de simplement de répondre à des ordres. Ces individus ont besoin de comprendre avant d’adhérer à de nouveaux concepts surtout si ces façons de faire viennent contredire une de leurs croyances déjà installées.

    Coacher c’est donc, supporter, accompagner, expliquer, parfois décortiquer, répéter, renouveler notre explication lorsque l’on obtient pas les résultats escomptés. Il faut savoir communiquer clairement ce que l’on s’attend de nos joueurs, de nos athlètes, de nos employés. La demande doit être précise et le plan d’action bien formulé.

    Le retour sur l’investissement
    Coacher vous procurera un sentiment de fierté quand vous verrez les résultats et une amélioration continue.  Graduellement l’individu commencera à intégrer les valeurs de l’entreprise. Il oubliera même parfois que c’est vous qui l’avez accompagné dans cet apprentissage. Vous pourrez alors être fier, humblement, puisque votre enseignement aura cheminé en douceur.

    Quand on coach une équipe, il faut aussi être rassembleur, savoir motiver, gérer les conflits, unir nos troupes vers un même but, leur offrir des possibilités d’avancement et des raisons de se dépasser.

    N’ayez pas peur de demander à vos employés ce dont ils ont besoin.
    Soyez à l’écoute et ouverts à leurs suggestions . Ils seront reconnaissants et contribueront davantage à la réalisation des objectifs de l’entreprise. Ils se sentiront impliqués, vous n’aurez plus simplement des employés mais vous aurez aussi des alliés.